26 juillet 2019 - ANNA BURLET

L’universalité du « manger » et les questions qui en découlent m’ont amenée à considérer le médium qu’est la cuisine comme un vecteur de médiation artistique. Mon travail de designer a donc été très tôt articulée autour de l’alimentation et des outils de dégustation. Je considère toutes les facettes du repas de la production des aliments à leur dégustation comme différents angles de réflexion sur l’art et le design, autant que sur notre rapport au monde, à la nature. Ma pratique s’active au travers de pièces/performances impliquant le public autour de buffets de vernissage ou de repas singuliers. Inspirés des biotopes de chaque circonstance, je cherche à induire un autre regard sur l’acte quotidien de s’alimenter. Pour dégager le mangeur de ces habitudes, les outils de dégustation sont re-dessinés créant ainsi de nouveaux usages. Les recettes imaginées autour d’une thématique participent à l’immersion gustative. Ces oeuvres éphémères bouleversent nos sens.