Yair Benaim et Tristan Pfaff , Musique Classique à l’Eglise !

Yair Benaim et Tristan Pfaff , Musique Classique à l’Eglise !

Yaïr Benaïm se distingue au sein de sa génération en remportant en 1990 le prix de musique de chambre du « Israel Broadcasting Authority » et en obtenant le satut national très prisé d’Artiste Emérite de l’Etat d’Israël, ainsi que des bourses de la fondation Amérique- Israël pour la culture.
En 1997, il rencontre à Paris Gérard Poulet qui deviendra son Maître. En 2000, il fonde le Quatuor Benaïm, avec lequel il remporte des prix internationaux importants (ARD-Munich en 2004, prix du Ministère de la Culture au concours international de Bordeaux en 2007).
Depuis 2006, Yaïr Benaïm joue sur un violon Camillo Camilli de 1747, aimablement prêté par Gérard Poulet. Titulaire du Certificat d’Aptitude, il est actuellement professeur de violon et de musique de chambre aux conservatoires municipaux des 8ème et 15ème arrondissements de Paris, où il dirige les ensemble à cordes.
Eclectique et soucieux d’ouverture, il collabore régulièrement, dans le cadre de concerts-lecture, avec les comédiennes Marie-Christine Barrault et Marianne Basler. Il se produit en 2013 en tant que violoniste et comédien dans la pièce « pour un oui ou pour un non » de Nathalie Sarraute avec la compagnie Ultima Chamada. En 2014 il est appelé à jouer dans la pièce « Haïm, à la lumière d’un violon » aux cotés de Mélanie Doutey et Dana Ciocarlie, sur des scènes importantes en France, « La Criée » scène nationale, « Les Sablons », « Le Pin Galant » et d’autres. Sa participation dans les représentations de la pièce « Haïm, à la lumière d’un violon » à Londres en juin 2016 est particulièrement saluée par la presse londonienne.
Sa passion pour la direction d’ensembles le porte dès 2009 vers des études de direction d’orchestre. Il vient de créer un nouvel orchestre, l’Open Chamber Orchestra, en région parisienne, dont les piliers sont l’excellence et la musique de chambre.
Sur l’invitation de Renaud Capuçon, il était présent en tant que soliste et chef d’orchestre en mars 2018 au festival de Pâques d’Aix en Provence.

Il sera accompagné de Tristan Pfaff .

Tristan Pfaff connaît un succès grandissant auprès du public. Invité à la télévision française dans « La Boîte à musique » de Jean-François Zygel et de « Vivement dimanche » chez Michel Drucker, il se fait remarquer par son jeu unique et sa grande virtuosité.

Il est régulièrement convié par les scènes et festivals les plus prestigieux : Auvers-sur-Oise, La Folle Journée, Heidelberg, Nohant, La Roque d’Anthéron, Liszt en Provence, les Serres d’Auteuil, les Musicales du Golfe, Menton, le Festival Pablo Casals, l’Orangerie du Parc de Bagatelle, la Cité de la Musique, le Petit Palais, la Salle Cortot, l’Hôtel Matignon, le Théâtre le Ranelagh… Il a joué en soliste avec l’Orchestre National de France, le BBC Scottish Symphony Orchestra, l’European Philharmonic Orchestra…

Il s’est produit dans de nombreux pays (Italie, Angleterre, Allemagne, Belgique, Suisse, Arménie, Turquie, Russie, Etats-Unis, Colombie, Equateur, Algérie, Tunisie, Egypte, Jordanie, Sri Lanka, Indonésie…) et dans des salles de légende comme Gaveau (Paris), Victoria Hall (Genève), La Monnaie (Bruxelles), le Tchaikovsky Concert Hall (Moscou)…

Il a enregistré trois précédents albums (l’un consacré à Liszt en 2011, à l’occasion de l’année Liszt, un autre consacré à Schubert en 2013, et Piano Encores en 2015), qui ont rencontré un vif succès (« Choc de Classica », « 5 Diapasons », « Pianiste Maestro »…).